Rechercher

le jeûne intermittent / partie 2



Après un premier article sur ce mode d'alimentation, je reçois encore beaucoup de questions, j'ai décidé aujourd'hui de vous publier la deuxième partie, plus explicite !

N'hésitez pas à retrouver mon premier article en cliquant ICI.



Le jeûne intermittent, en quoi ça consiste ?


Le jeûne intermittent consiste simplement à alterner des intervalles pendant lesquels on mange avec des périodes pendant lesquelles on ne mange pas. Les modalités d’organisation de cette alternance sont diverses mais les périodes de jeûne peuvent aller de 16h à 36h, en fonction de la méthode choisie.

D’un point de vue pratique, cela revient à prendre la décision consciente de sauter certains repas, ce qui peut prendre plusieurs formes :

Manger chaque jour pendant un laps de temps spécifique, par exemple entre 13h et 21h, ce qui revient globalement à sauter le petit-déjeuner tous les matins. Ne pas manger avant 20h un ou deux jours dans la semaine, ce qui équivaut à sauter le petit-déjeuner et le déjeuner pendant les journées concernées.


Cela vous semble étrange ? Voici 5 bonnes raisons d’essayer le jeûne intermittent.


Raison n°1 : diminuer (facilement) les calories

C’est évident : en sautant des repas, même si vous mangez un peu plus lors des repas restants, vous créez facilement un déficit calorique global, ce qui favorise la perte de poids et la réduction générale de votre masse corporelle.

Par exemple, avec deux jeûnes de 24 heures par semaine, vous réduisez votre apport calorique total de 20% à 30%, sans même penser à ce que vous mangez (mais seulement à quand vous mangez). Inutile de vous dire qu’une perte de poids est garantie !


Raison n°2 : améliorer la sensibilité à l’insuline

Dès que vous mangez, vous sécrétez une hormone qui s’appelle l’insuline, dont le rôle est de gérer ce que vous ingérez afin de le transporter dans vos cellules et le stocker en cas de besoin. Bilan : plus vous sécrétez d’insuline, plus c’est difficile de perdre du poids (puisque son rôle est le stockage).

Ainsi, les personnes qui ont une mauvaise sensibilité à l’insuline (on parle alors d’insulino-résistance) doivent en produire beaucoup à chaque fois qu’elles mangent, même en petites quantités, ce qui est un aller simple pour l’obésité et une voie rapide vers le diabète. A l’inverse, lorsque vous êtes à jeun, votre corps est plus sensible à l’insuline donc vous n’avez pas besoin d’en sécréter beaucoup pour métaboliser vos aliments, ce qui facilite la perte de poids et la prise de muscle.


Raison n°3 : augmenter la sécrétion d’hormone de croissance

Etre à jeun permet d’augmenter sa production d’hormone de croissance, qui est un peu « l’hormone de jouvence » du corps puisqu’elle permet à la fois de brûler de la graisse, de fabriquer du muscle, de prendre de la force et de lutter contre le vieillissement. Ce n’est sans doute pas pour rien si certains athlètes s’en injectent (ce que je ne vous recommande pas !!).

Si vous conjuguez les effets de l’hormone avec une légère baisse calorique et une meilleure sensibilité à l’insuline qui vous permet d’obtenir un rendement optimal de ce que vous mangez, vous devinez que c’est le début d’une nouvelle vie en ce qui concerne votre composition corporelle et votre santé en général.


Raison n°4 : ne plus être esclave de la nourriture

Dans un monde moderne où la nourriture est abondante et l’éducation alimentaire une véritable catastrophe, la plupart des gens sont devenus esclaves de la bouffe. Cette angoisse du manque de nourriture est d’ailleurs le principal frein psychologique lorsqu’on propose à quelqu’un d’essayer le jeûne intermittent (“impossible pour moi de sauter un repas” est souvent la première réponse).Et pourtant, vous vous apercevrez vite que cette idée fixe du besoin de manger à horaires réguliers est semblable au réflexe d’un junkie ou d’un chien de Pavlov. En quelques jours seulement, vous reprendrez le contrôle sur cette fixation et vous ne serez plus esclave de la nourriture ou des heures de repas, ce qui vous procurera un confort de vie que vous ne soupçonnez peut-être pas aujourd’hui.


Raison n°5 : la satisfaction de manger des vrais repas

Lorsqu’on souhaite , perdre du poids le jeûne intermittent permet de manger des repas consistants plutôt que de faire ces mini-repas si frustrants : vous mangez moins souvent mais les repas sont plus copieux donc vous êtes satisfait de vos prises alimentaires et vous limitez les risques de grignotage.


Et pourtant, vous vous apercevrez vite que cette idée fixe du besoin de manger à horaires réguliers est semblable au réflexe d’un junkie ou d’un chien de Pavlov. En quelques jours seulement, vous reprendrez le contrôle sur cette fixation et vous ne serez plus esclave de la nourriture ou des heures de repas, ce qui vous procurera un confort de vie que vous ne soupçonnez peut-être pas aujourd’hui.

  1. Pour ma part, et pour aller plus loin, je me programme une fois par mois un jeûne de 36H ! (36H water fasting). Alors qu'est ce que c'est ?


Le 36H water fasting


Il n’y a rien de plus épuisant qu’un jeûne ou un régime alimentaire uniquement à l’eau. Il est vrai que ce régime ne coûte rien et peut servir à perdre du poids, stimuler votre vie spirituelle et aider votre organisme à se débarrasser des toxines. S’il est suivi correctement, il se traduit par une diminution à court terme de l’apport calorifique qui favoriserait la longévité et un mode de vie plus sain. Mais, le jeûne peut aussi être dangereux. Quel que soit votre objectif, vous ne devrez pas courir de risques. Soyez à l’aise, travaillez avec l’assistance d’un praticien expérimenté, et sachez reconnaître quand il faut stopper cette expérience et revenir progressivement à un régime alimentaire normal.


1 Fixez la durée de votre jeûne à l’eau

Envisagez de commencer par une journée de jeûne. Limitez la période à 3 jours si vous jeûnez sans assistance médicale. Il a été démontré que cette courte période peut être bénéfique pour votre santé. Une période plus longue nécessite obligatoirement une surveillance médicale, comme au cours d’une retraite de jeûne alimentaire. Cette courte période est un choix plus sûr, qui peut offrir moins de risques et plus d’avantages à l’organisme. Envisagez de jeûner à l’eau pendant une journée au cours de la semaine au plus, voir une fois par mois.


2 Jeûnez lorsque vous n’êtes pas stressé

Choisissez une période plutôt creuse, pendant laquelle le jeûne n’aura pas d’incidence sur votre routine quotidienne. Autant que possible, évitez de travailler et tâchez de vous reposer physiquement et mentalement. Pour ma part, je le fais à cheval sur un week-end, sans efforts physiques !


3 Allez-y progressivement.

Il est préférable de suivre des étapes au lieu d’arrêter brusquement de vous alimenter. Au moins 2 ou 3 jours avant le jeûne, commencez par éliminer de votre régime le sucre, les aliments traités et la caféine, et mangez surtout des fruits et des légumes. Envisagez également de réduire vos rations alimentaires quelques semaines avant le jour J pour préparer votre corps plus facilement à faire la transition. Il est possible aussi de jeûner par intermittence avant de vous engager dans un jeûne à l’eau strict. Un tel plan peut être réparti sur un mois :

Premère semaine : ne prenez pas de petit déjeuner,
Deuxième semaine : abstenez-vous de prendre le petit déjeuner et le déjeuner,
Troisième semaine : sautez le petit déjeuner ainsi que le déjeuner, et diminuez la ration alimentaire du diner,
Quatrième semaine : commencez votre jeûne à l’eau.


J'espère que ce petit article vous aura plut, n'hésitez pas à me donner vos impressions !



Océane

56 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout